Rpondre la discussion
Affichage des rsultats 1 6 sur 6

Discussion: Une rencontre, un vnement, Nol !

  1. #1
    Pcheur de poulpes Avatar de Lorenzatuer
    Date d'inscription
    juillet 2011
    Messages
    22
    Monde
    Terres d'Ambre

    Une rencontre, un vnement, Nol !

    Woua ! La chaleur dans cette salle est la hauteur de l'ambiance. Tous runis, joueurs, modrateurs, et membres de l'quipe du jeu.
    Des styles varis venus de tous les horizons, des expriences forges par des vies bien diffrentes, et une occupation commune. The Settlers Online.


    Je vous pargne les moqueries subsquentes cette soire sur les tenues vestimentaires. Mais ce qu'on ne vous a pas dit, c'est ce qui s'est pass ce soir l Si vous le dsirez, partagez donc cette aventure au travers du rcit que je vais vous en faire.


    Vendredi 2 dcembre, 16 heures 30.
    Dans mon bureau, pas trs loin de la Dfense, je commence ressentir la joie qui prcde un moment attendu depuis plusieurs jours. Un coup d'il dehors : la mto est relativement clmente (Traduisez il ne pleut pas, ce qui est dj bien dans cette cit nordique).
    Les dossiers relire se sont entasss toutes la semaine, mais mon bureau est impeccable : tous les stylos sont dans les gobelets, l'agrafeuse planque dans le double fond du troisime tiroir, plus une feuille, ni une chemise sur le dessus du bureau.
    Sur mon cran, le site de la RATP, encore une fois bloqu Il faut savoir que c'est la cinquime fois que je vrifie le trajet donc ce n'est pas trop grave: je le connais par cur, et il n'est pas compliqu : mtro 1 jusqu' Concorde.


    Pardon ? Je suis un peu long dans mon rcit ?
    Si je vous raconte a, c'est pour vous mettre dans cette ambiance particulire mais vous avez raison, projetons nous 2 heures plus tard : Rue de la Paix.
    Heureusement que le temps est clment il fait froid, et je suis gel, mais tellement impatient ! Par contre, impossible de retrouver le cyber o nous avons rendez vous ! Mais o est cette fichue rue ! Oui, je ne suis pas un vrai parisien, mais en bon habitant de la banlieue, j'ai des ressources. Deux minutes plus tard, aprs les indications d'un voiturier d'un des htels de luxe de la rue de la Paix, j'arrive enfin.


    A partir de ce moment, les vnements s'acclrent.
    Retrouvailles et discussion avec un ami d'assez longue date : Edison. On rentre enfin dans le Cyber caf, o une dizaine de personnes sont dj l. Assez vite, je comprends que ne pas avoir eu le temps de passer me changer risque d'avoir des consquences Bref. On se prsente, et alors que les pseudos pleuvent, je sens ma tte qui commence tourner. Aprs cette premire prsentation, je me sens dj perdu, et j'ai oubli presque tous les pseudos a va tre dur !


    Une pression cotonneuse enserre de plus en plus mes penses. C'est un peu la sensation de s'endormir, en gardant les yeux ouverts.


    La soire avance doucement, et alors que les invits arrivent peu peu, nous commenons dj tester les nouveauts, et l'vent de Nol. Nouvelles aventures, dcorations sublimissimes, nouveau btiment, la liste de tout ce qui arrive est longue !


    J'ai maintenant l'impression d'voluer dans un monde voil de brumes vertes et grises. Je me retourne, et je la voie pour la premire fois : j'ai du lev les yeux pour admirer la pointe de son chapeau, tandis que je reculais impressionn par sa prsence. Notre sorcire bienveillante Griseline.


    Elle me sourit, en me saluant, et la ralit s'effondre.



    Les gazouillis des oiseaux me tirent d'un sommeil profond, peupl de mes rves. La chambre douillette est bien chaude, et j'entends le craquement de la chemine dans la salle commune au rez de chausse. Attrapant le peignoir fleurs violettes, je me dirige la fentre et cartant le rideau, je dcouvre avec un sourire ml d'inquitude le paysage. La neige est tombe durant la nuit, et o que je puisse porter le regard, tout est un mlange de blanc et de noir. La fort traverse la veille, guid par notre fantastique guide tait maintenant fige dans le linceul de l'hiver.


    Lodeur savoureuse du pain chaud, et le chaudron empli de caf me dcide me prparer pour descendre. Le voyage prenant une tournure plus rude aprs cette pause lauberge, jopte pour une tenue simple: un pantalon et une chemise de coton, noirs fleurs violettes, ainsi quun pull en laine maille fine.

    Les planches de lescalier craquent alors que je descends, et mi hauteur, je constate que je ne suis ni la premire, ni la dernire. Les habituels insomniaques sont dj bien actifs, le gant Draganthir quand lui est assis la tte penche pour ne pas heurter la poutre juste au dessus de lui. Le caf dans le grand rcipient blanc dcor fume, et Edi se tient les derniers cheveux, discutant sur les conseils quils ont eu donner aux btisseurs du dernier village travers.


    Le vaillant Moulok, artiste mrite peint dj, inspir par le ct vierge de la neige juste tombe.

    Je djeune rapidement, avec les derniers levs, tandis que le fils de laubergiste prpare les chariots. Les poneys ne semblent pas perturbs par la neige, et les 10 chariots sont rapidement pars pour le trajet. Ainsi, une heure plus tard, le convoi se met en route. Trois dentre nous, Touffman, Opopop et BSPhenix pour ne pas les nommer surveillent que les chaos qui agitent les chariots, pour qu'ils ne fassent pas tomber la cargaison au sol.


    Dailleurs, laissez-moi revenir sur ce qui nous a conduit aujourdhui dans le froid et la neige recouvrant les Terres d Ambre.
    Il y a quatre jours, jai reu une missive surprenante. Le messager tremblait en me la remettant, connaissant dj me rputation de cur de glace, impitoyable avec les porteurs de nouvelles dsagrables.

    Dans la salle de rception, le givre couvrait le mobilier, et de petits nuages de brume accompagnaient la lecture de la missive.
    Salutations noble Lorenzatuer! Je vous transmets mes flicitations par la prsente missive pour la prosprit apporte votre peuple. Jaimerai galement vous informer dune action que je souhaite mener. Le pre Azariel (ou BB_Nol) souhaite cette anne distribuer des biens manufacturs fabriqus par le trs habile Vincent, venant du sud des Terres dAmbres. Le convoi transportant ces biens traverserait avec votre permission vos terres. Votre prsence serait galement un gage de scurit pour ce convoi, cest pourquoi, je sollicite votre concours. Cest sign de la grande Gomar

    Jaccderai cette requte: je ne peux pas refuser un service Gomar, au regard de ce quelle fait pour les Terres dAmbre. Voila qui sera galement loccasion de la rencontrer.
    Le chambellan du palais cru voir ce quil navait plus observ depuis que le Tyran Kataklak avait cess ses campagnes, accompagn des ses meilleurs gnraux, dont Lorenzatuer: une esquisse de sourire.


    Mon courageux petit poney tout gris et tout petit me sort de mes rveries. Je suis fascine par la prsence de tous ces grands dirigeants. Ils sont tous diffrents, certains sont les amis de leur peuple, dautres dirigent en contrlant habilement le commerce de la bire et du vin chaud, dautres rgnent par la terreur, ou encore un mlange de sduction et dintimidation. Et discutant avec tous, lquipe qui a runi lensemble de ces dirigeants: Gomar, Azariel, Clment, Chrymes et Vincent, lartisan ayant fabriqu les cadeaux.
    Les premiers chariots dbordent de paquets envelopps dans des feuilles mtallises rouges bordeaux, tenues avec un ruban orange brillant. Les cinq autres chariots emportent le ravitaillement, et surtout les tonneaux de vin pics indispensable par le froid saisissant qui rgne. Dailleurs, les sieurs Ortemus et Olaf_Grossbaf soccupe avec vigilance de la distribution, et personne na le temps de refroidir.


    Voil environ une heure que nous progressons, en tachant de suivre le sentier, nous reprant grce aux bornes en pierre plantes intervalles rguliers. La discussion est anime et joyeuse, et j'coute d'une oreille distraite. J'arrte mon vaillant poney ayant entendu un appel venant de l'arrire de notre convoi. Je ne suis pas seule, et nous voil tous guetter le sommet de la colline que nous venons de dpasser. Nous entendons maintenant les appels plus nettement :
    Heyy ! Attendez moi !
    Emmitoufle dans un cir rembourr de laine, capuche rabattue, LaTouriste, apparat.
    Vous tes partis alors que je demandais au peintre qui logeait dans la mme auberge de faire un portrait de nous tous ensemble !
    Un peu piteux, nous nous sommes regards, puis LaTouriste clatant de rire, tout le monde se mit rire galement, part moi.


    Nous voluons dans la neige depuis plusieurs heures, et nous sommes entrs dans une fort, enchevtrement de troncs et de branches noirs, figs dans la glace et ployant sous le poids de la neige. Les livres des neiges dtalent notre arrive, fugaces signes de vie. Au virage suivant le convoi simmobilise lappel dIdemange: une biche et son faon sont en train de se dsaltrer dans les eaux vives dun ruisseau. Sous le charme de ce spectacle, elle ne peut pas sempcher de faire partager la beaut de ce moment avec ses compagnons de route.
    Edison prparant son arc, toute la famille des MOD lui jette de sombres regards. Face Idemange, Dust Moon, Go et Calinours, il renonce en bougonnant son festin, et sort une racine de rglisse de sa poche histoire de tenter de se remplir lestomac en attendant le dner de ce soir.


    Les mois de cette scne passent, et nous reprenons la route. Je ne me suis pas mue de la petite scne de la nature bien prserve, que nous laissons sur le bord du chemin. En effet, jaime ce qui est pragmatique, et efficace. Je sais que certain disent dans mon dos que je suis une personne rigide et insensible. Ils se trompent, je suis sensible.


    Je vous en donne la preuve: plus tard dans laprs midi, les nuages se sont rassembls, annonciateur dune nouvelle chute de neige. Je scrute les alentours pour tablir un campement. Dans la lumire dclinante, quelques centaines de mtres au nord ouest de notre position, je repre la fume dun feu de camp. Jappelle Damned et Demoness, et ensemble nous nous approchons, sans un bruit. Une tente la toile lime sans doute peine suffisante pour couper les rafales de vent glaciale est monte au milieu dune clairire. Quelques mtres sur le ct, un chaudron chauffe au dessus dun feu gnreux, tandis quun homme la calvitie avance bavarde joyeusement avec son compagnon.


    Je me retourne vers mes compagnes:
    Allez prvenir les autres: nous avons un lieu o monter le camp.
    Elles hsitent un instant en sentant le changement dans mon attitude, puis finalement retournent au convoi.
    De mon ct, jentame le dialogue, un peu comme un flin jouant avec sa proie:
    Messieurs voila une heureuse rencontre!
    Ils sursautent tous les deux, puis ralisant que je suis seule dvoilent un large sourire dent. Le besoin de sang mappelle, mais je me retiens sachant que les autres vont finir par me rejoindre.
    Nous cherchons seulement un emplacement pour monter notre campement cette nuit. Qui tes vous?
    Nous? Bof, juste des bandits ma jolie mais nous avons un peu froid, tu ne voudrais pas te rchauffer avec nous?
    Je ne ferai pas a votre place, et je naime pas les maraudeurs.
    Allons allons, nous tions des soldats avant, puis nous avons dsert quand on a vu ce qui arrivait aux autres. Mais nous sommes de redoutables guerriers, avec nous, tu seras en scurit. Allez, approche!
    Jaime encore moins les dserteurs


    Idemange, Dust Moon et Griseline ont du dployer des trsors de crativit magique pour nettoyer la clairire, mais le camp est install pour la nuit. De mon ct, jessuie soigneusement mes pes lave dans la neige du sang qui les souillait. La frnsie de la bataille ne me procure plus autant de satisfaction quavant il y a quelque chose qui manque.


    Je menfonce un peu dans les sous bois, ne souhaitant plus dautre compagnie pour la nuit que mes armes. Jai brl mon manteau couvert de sang, mais le froid na pas demprise. Jentends un loup qui hurle au loin, bientt suivi par un autre: la meute part en chasse. Mme la beaut sauvage de la chasse ne provoque rien.
    La neige tombe prsent, et je rentre avant que mes traces ne soient compltement effaces. Ils font la fte et danse autour du feu. Go a sorti un luth, et accompagne avec un air rythm. Le choc de la violence de mes actes est finalement pass. Je maperois que jen suis heureuse: leur raction en arrivant dans la clairire mavait un peu blesse, me montrant que javais driv bien loin de la socit moderne. Aucuns ne me fait de reproches, et alors, que je mapprte aller dormir Satman et Sylfried me retient mme, pour que je me joigne la fte.


    Demain dans la soire, nous aurons accompagn le convoi jusqu sa destination, et linsouciance de la fte est tout ce qui compte. Une sensation bizarre me dforme les traits du visage. Un geste peu naturel: je crois que je suis en train de sourire.
    Personne nest fatigu et la fte se poursuit. Je danse dans la brume verte, sur ce sol de coton



    TWIIIIIII hein quoi??? Erf, la soire est finie. Je revoie le sourire malicieux de Griseline, alors que mon esprit s'claircit, et qu'une vague brume verte et grise se dissipe. Je suis dans le mtro pour rentrer. Ctait trop court et tellement merveilleux. Ah, jarrive la station o je change. Zut Opra: je me suis tromp de direction mince, Edi devra mattendre 15 minutes de plus. Mais pour ce soir rien ne saurait me contrarier. Mme pas le regret de navoir pu me joindre la joyeuse compagnie qui est au restaurant. En effet, ce soir, nous avons partag une exprience que beaucoup nous envierons, et pendant longtemps. Merci tous.

  2. #2
    Pcheur de poulpes
    Date d'inscription
    aot 2011
    Messages
    20
    Monde
    Terres d'Ambre
    les mots me manquent pour exprimer mon admiration face ton talent ..... bravo me vient l'esprit!!

  3. #3
    Porteur de menhirs
    Date d'inscription
    juillet 2011
    Messages
    46
    Monde
    Terres d'Ambre
    Je clap-clap (oui Applaudir des mains n'est pas assez fort). Tres bonne description du ressenti de cette soire qui fut en effet magique^^

  4. #4
    Tavernier Enrob Avatar de Dust_Moon
    Date d'inscription
    aot 2011
    Localisation
    Rgion parisienne 92
    Messages
    237
    Monde
    Terres d'Ambre
    Vais-je oser ???

    Dam Dam Dam (a, cest le bruit des semelles qui cognent le plancher, applaudissement des membres infrieurs au lieu de suprieurs, fait plus de bruit )

    Cest aussi magnifique que ta tenue vestimentaire cette occasion !!

    Jen redemande.

  5. #5
    Druide Barbu Avatar de idemange
    Date d'inscription
    juillet 2011
    Localisation
    91
    Messages
    446
    Monde
    Terres d'Ambre
    Trop intimide par cette soire ,j en suis reste encore toute mue , et .... Merci

  6. #6
    Bcheron agit Avatar de OREMUS
    Date d'inscription
    novembre 2011
    Localisation
    Chinon
    Messages
    15
    Monde
    Terres d'Ambre
    fichtre ,ca donne envie, ... ,de recommencer.Bravo Lorenzatuer ,c etait bien racont...

Rpondre la discussion

Rgles de messages

  • Vous ne pouvez pas crer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des rponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pices jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages

Ubisoft utilise diffrents types de cookies pour vous offrir la meilleure exprience possible. En les acceptant, vous consentez l'utilisation de nos cookies sur l'ensemble du rseau ubi.com. En savoir plus.