Répondre à la discussion
Page 53 sur 107 PremièrePremière ... 3 43 51 52 53 54 55 63 103 ... DernièreDernière
Affichage des résultats 521 à 530 sur 1064

Discussion: La quête du chevalier.

  1. #521
    Pêcheur de poulpes
    Date d'inscription
    septembre 2015
    Messages
    22
    Monde
    Les Plaines d'Helios
    Croizlefer se demandait comment il danserait si le troubadour jouait pour Isabeau et ce beau jeune moine roux. Cependant, il attendrait le moment propice pour virevolter sur la pointe du menton barbu du dragon vert. Afin d'attirer les regards de son palefrenier, qui pansait les plaies de son destrier blessé lors du tournoi de marelle, il était parti chercher une épée translucide avec laquelle, il pourra trucider l'insecte chanteur aisément.
    La forêt profonde vibrait d'une douce mélodie qui le grisait. Soudain, surgit derrière lui un ours noir gigantesque narcoleptique, il sentit le souffle chaud dans son cou se figeant aussitôt, raide. Conscient du Trafalgar qui sourdait par derrière, il bondit comme un tigre en chasse. Aussitôt l'ours grogna et ce fut assourdissant.
    Notre champion agile s'élança et se projeta vers la bête, armé comme un ninja. Il effectua une pirouette acrobatique mais rata la tête ne voyant plus l'innommable monstre blafard tremblant comme une feuille. Rassemblant ses dernières forces afin de revenir combattre, Croizlefer reprit son souffle et brandit l'espadon vers son terrifiant adversaire qu'il se préparait à terrasser quand soudain une fée apparut et lui dit:" Supercalifragilisticexpialidocious! Aussitôt, l'ours se métamorphosa dans un papillon. Il s'envola précipitamment.
    Croizlefer, muet et ébloui par les lumières surnaturelles s'agenouilla.
    "Ecoute!" dit le papillon,mon nom est Bond, James Bondirsurtoi pouvoir regarder sous rien. Il enleva élégamment ses gantelets rouillés et ses bouchons de jambon verdâtre.
    "Que veux-tu ?"
    -Ton âme pure afin de te la sauvegarder requiert un baiser d' Amour et trois squelettes de lapin crétin pour exorciser ton
    orteil putréfié et ta jambe cagneuse.
    -SACREBLEU! Encore, pourquoi ?
    - Parce que
    - Fouille
    Mais à l'approche du settler, il trébuche sur Mireille qui revenait chanter "Ne me quitte pas". Alors qu'il entamait sa cornée embuée, Croizelefer pensa : mais pourquoi diable le sort réagit si sottement ? Alors qu'il s'endormait sur ses lauriers. Le settler lui qui plantait son persil dans un jardin fut surpris et s'enfuit rapidement.
    -Tabernacle !
    -Zut !
    Pendant ce temps, Isabeau se promenait cahin-caha de-ci, de-la heureuse d' être sotte, pour réaliser son vœu. Le souhait se révélant de gifler sept cents dalmatiens, huit milles dragons verts Pomme, avec une tapette multi-taches téléscopique.
    Le chevalier perplexe se demanda si c'était raisonnable de prendre femme comme épouse. Frère Jacques confessait deux belles boulettes. Premièrement, il croyait que faire mal était bien fait pour lui. Ensuite, Croizlefer pensait hardiment "parsembleu" "Par_Sang_de_Dieu que vais-je faire de ma malédiction olfactive.
    - Rien ne pourra m'absoudre si mon amoureuse dulcinée découvre la panacée salvatrice que j'ai répandue généreusement au coin du brasero lumineux. Rien ne pourra, non, me redonner Nez-de-Fer, le bandit de grand-chemin repentant et mystérieux, la casquette duquel j'ai entraperçu, subodoré, le contour dans la lunette des Mages. Ces Sorciers qui brûlent des enfants sont toujours vivants et ils prennent des breuvages. Croizlefer se demandait où il pourrait

  2. #522
    Architecte à lunettes
    Date d'inscription
    janvier 2012
    Messages
    157
    Monde
    Les Plaines d'Helios
    Croizlefer se demandait comment il danserait si le troubadour jouait pour Isabeau et ce beau jeune moine roux. Cependant, il attendrait le moment propice pour virevolter sur la pointe du menton barbu du dragon vert. Afin d'attirer les regards de son palefrenier, qui pansait les plaies de son destrier blessé lors du tournoi de marelle, il était parti chercher une épée translucide avec laquelle, il pourra trucider l'insecte chanteur aisément.
    La forêt profonde vibrait d'une douce mélodie qui le grisait. Soudain, surgit derrière lui un ours noir gigantesque narcoleptique, il sentit le souffle chaud dans son cou se figeant aussitôt, raide. Conscient du Trafalgar qui sourdait par derrière, il bondit comme un tigre en chasse. Aussitôt l'ours grogna et ce fut assourdissant.
    Notre champion agile s'élança et se projeta vers la bête, armé comme un ninja. Il effectua une pirouette acrobatique mais rata la tête ne voyant plus l'innommable monstre blafard tremblant comme une feuille. Rassemblant ses dernières forces afin de revenir combattre, Croizlefer reprit son souffle et brandit l'espadon vers son terrifiant adversaire qu'il se préparait à terrasser quand soudain une fée apparut et lui dit:" Supercalifragilisticexpialidocious! Aussitôt, l'ours se métamorphosa dans un papillon. Il s'envola précipitamment.
    Croizlefer, muet et ébloui par les lumières surnaturelles s'agenouilla.
    "Ecoute!" dit le papillon,mon nom est Bond, James Bondirsurtoi pouvoir regarder sous rien. Il enleva élégamment ses gantelets rouillés et ses bouchons de jambon verdâtre.
    "Que veux-tu ?"
    -Ton âme pure afin de te la sauvegarder requiert un baiser d' Amour et trois squelettes de lapin crétin pour exorciser ton
    orteil putréfié et ta jambe cagneuse.
    -SACREBLEU! Encore, pourquoi ?
    - Parce que
    - Fouille
    Mais à l'approche du settler, il trébuche sur Mireille qui revenait chanter "Ne me quitte pas". Alors qu'il entamait sa cornée embuée, Croizelefer pensa : mais pourquoi diable le sort réagit si sottement ? Alors qu'il s'endormait sur ses lauriers. Le settler lui qui plantait son persil dans un jardin fut surpris et s'enfuit rapidement.
    -Tabernacle !
    -Zut !
    Pendant ce temps, Isabeau se promenait cahin-caha de-ci, de-la heureuse d' être sotte, pour réaliser son vœu. Le souhait se révélant de gifler sept cents dalmatiens, huit milles dragons verts Pomme, avec une tapette multi-taches téléscopique.
    Le chevalier perplexe se demanda si c'était raisonnable de prendre femme comme épouse. Frère Jacques confessait deux belles boulettes. Premièrement, il croyait que faire mal était bien fait pour lui. Ensuite, Croizlefer pensait hardiment "parsembleu" "Par_Sang_de_Dieu que vais-je faire de ma malédiction olfactive.
    - Rien ne pourra m'absoudre si mon amoureuse dulcinée découvre la panacée salvatrice que j'ai répandue généreusement au coin du brasero lumineux. Rien ne pourra, non, me redonner Nez-de-Fer, le bandit de grand-chemin repentant et mystérieux, la casquette duquel j'ai entraperçu, subodoré, le contour dans la lunette des Mages. Ces Sorciers qui brûlent des enfants sont toujours vivants et ils prennent des breuvages. Croizlefer se demandait où il pourrait faire

  3. #523
    Constructeur de cabanes en bois
    Date d'inscription
    juin 2012
    Messages
    3
    Monde
    Les Plaines d'Helios
    Croizlefer se demandait comment il danserait si le troubadour jouait pour Isabeau et ce beau jeune moine roux. Cependant, il attendrait le moment propice pour virevolter sur la pointe du menton barbu du dragon vert. Afin d'attirer les regards de son palefrenier, qui pansait les plaies de son destrier blessé lors du tournoi de marelle, il était parti chercher une épée translucide avec laquelle, il pourra trucider l'insecte chanteur aisément.
    La forêt profonde vibrait d'une douce mélodie qui le grisait. Soudain, surgit derrière lui un ours noir gigantesque narcoleptique, il sentit le souffle chaud dans son cou se figeant aussitôt, raide. Conscient du Trafalgar qui sourdait par derrière, il bondit comme un tigre en chasse. Aussitôt l'ours grogna et ce fut assourdissant.
    Notre champion agile s'élança et se projeta vers la bête, armé comme un ninja. Il effectua une pirouette acrobatique mais rata la tête ne voyant plus l'innommable monstre blafard tremblant comme une feuille. Rassemblant ses dernières forces afin de revenir combattre, Croizlefer reprit son souffle et brandit l'espadon vers son terrifiant adversaire qu'il se préparait à terrasser quand soudain une fée apparut et lui dit:" Supercalifragilisticexpialidocious! Aussitôt, l'ours se métamorphosa dans un papillon. Il s'envola précipitamment.
    Croizlefer, muet et ébloui par les lumières surnaturelles s'agenouilla.
    "Ecoute!" dit le papillon,mon nom est Bond, James Bondirsurtoi pouvoir regarder sous rien. Il enleva élégamment ses gantelets rouillés et ses bouchons de jambon verdâtre.
    "Que veux-tu ?"
    -Ton âme pure afin de te la sauvegarder requiert un baiser d' Amour et trois squelettes de lapin crétin pour exorciser ton
    orteil putréfié et ta jambe cagneuse.
    -SACREBLEU! Encore, pourquoi ?
    - Parce que
    - Fouille
    Mais à l'approche du settler, il trébuche sur Mireille qui revenait chanter "Ne me quitte pas". Alors qu'il entamait sa cornée embuée, Croizelefer pensa : mais pourquoi diable le sort réagit si sottement ? Alors qu'il s'endormait sur ses lauriers. Le settler lui qui plantait son persil dans un jardin fut surpris et s'enfuit rapidement.
    -Tabernacle !
    -Zut !
    Pendant ce temps, Isabeau se promenait cahin-caha de-ci, de-la heureuse d' être sotte, pour réaliser son vœu. Le souhait se révélant de gifler sept cents dalmatiens, huit milles dragons verts Pomme, avec une tapette multi-taches téléscopique.
    Le chevalier perplexe se demanda si c'était raisonnable de prendre femme comme épouse. Frère Jacques confessait deux belles boulettes. Premièrement, il croyait que faire mal était bien fait pour lui. Ensuite, Croizlefer pensait hardiment "parsembleu" "Par_Sang_de_Dieu que vais-je faire de ma malédiction olfactive.
    - Rien ne pourra m'absoudre si mon amoureuse dulcinée découvre la panacée salvatrice que j'ai répandue généreusement au coin du brasero lumineux. Rien ne pourra, non, me redonner Nez-de-Fer, le bandit de grand-chemin repentant et mystérieux, la casquette duquel j'ai entraperçu, subodoré, le contour dans la lunette des Mages. Ces Sorciers qui brûlent des enfants sont toujours vivants et ils prennent des breuvages. Croizlefer se demandait où il pourrait les

  4. #524
    Tavernier Enrobé
    Date d'inscription
    novembre 2011
    Localisation
    En Orbite
    Messages
    230
    Monde
    Terres d'Ambre
    Croizlefer se demandait comment il danserait si le troubadour jouait pour Isabeau et ce beau jeune moine roux. Cependant, il attendrait le moment propice pour virevolter sur la pointe du menton barbu du dragon vert. Afin d'attirer les regards de son palefrenier, qui pansait les plaies de son destrier blessé lors du tournoi de marelle, il était parti chercher une épée translucide avec laquelle, il pourra trucider l'insecte chanteur aisément.
    La forêt profonde vibrait d'une douce mélodie qui le grisait. Soudain, surgit derrière lui un ours noir gigantesque narcoleptique, il sentit le souffle chaud dans son cou se figeant aussitôt, raide. Conscient du Trafalgar qui sourdait par derrière, il bondit comme un tigre en chasse. Aussitôt l'ours grogna et ce fut assourdissant.
    Notre champion agile s'élança et se projeta vers la bête, armé comme un ninja. Il effectua une pirouette acrobatique mais rata la tête ne voyant plus l'innommable monstre blafard tremblant comme une feuille. Rassemblant ses dernières forces afin de revenir combattre, Croizlefer reprit son souffle et brandit l'espadon vers son terrifiant adversaire qu'il se préparait à terrasser quand soudain une fée apparut et lui dit:" Supercalifragilisticexpialidocious! Aussitôt, l'ours se métamorphosa dans un papillon. Il s'envola précipitamment.
    Croizlefer, muet et ébloui par les lumières surnaturelles s'agenouilla.
    "Ecoute!" dit le papillon,mon nom est Bond, James Bondirsurtoi pouvoir regarder sous rien. Il enleva élégamment ses gantelets rouillés et ses bouchons de jambon verdâtre.
    "Que veux-tu ?"
    -Ton âme pure afin de te la sauvegarder requiert un baiser d' Amour et trois squelettes de lapin crétin pour exorciser ton
    orteil putréfié et ta jambe cagneuse.
    -SACREBLEU! Encore, pourquoi ?
    - Parce que
    - Fouille
    Mais à l'approche du settler, il trébuche sur Mireille qui revenait chanter "Ne me quitte pas". Alors qu'il entamait sa cornée embuée, Croizelefer pensa : mais pourquoi diable le sort réagit si sottement ? Alors qu'il s'endormait sur ses lauriers. Le settler lui qui plantait son persil dans un jardin fut surpris et s'enfuit rapidement.
    -Tabernacle !
    -Zut !
    Pendant ce temps, Isabeau se promenait cahin-caha de-ci, de-la heureuse d' être sotte, pour réaliser son vœu. Le souhait se révélant de gifler sept cents dalmatiens, huit milles dragons verts Pomme, avec une tapette multi-taches téléscopique.
    Le chevalier perplexe se demanda si c'était raisonnable de prendre femme comme épouse. Frère Jacques confessait deux belles boulettes. Premièrement, il croyait que faire mal était bien fait pour lui. Ensuite, Croizlefer pensait hardiment "parsembleu" "Par_Sang_de_Dieu que vais-je faire de ma malédiction olfactive.
    - Rien ne pourra m'absoudre si mon amoureuse dulcinée découvre la panacée salvatrice que j'ai répandue généreusement au coin du brasero lumineux. Rien ne pourra, non, me redonner Nez-de-Fer, le bandit de grand-chemin repentant et mystérieux, la casquette duquel j'ai entraperçu, subodoré, le contour dans la lunette des Mages. Ces Sorciers qui brûlent des enfants sont toujours vivants et ils prennent des breuvages. Croizlefer se demandait où il pourrait les retrouver

  5. #525
    Pêcheur de poulpes
    Date d'inscription
    septembre 2012
    Localisation
    Liège, Belgique
    Messages
    20
    Monde
    Terres d'Ambre
    Croizlefer se demandait comment il danserait si le troubadour jouait pour Isabeau et ce beau jeune moine roux. Cependant, il attendrait le moment propice pour virevolter sur la pointe du menton barbu du dragon vert. Afin d'attirer les regards de son palefrenier, qui pansait les plaies de son destrier blessé lors du tournoi de marelle, il était parti chercher une épée translucide avec laquelle, il pourra trucider l'insecte chanteur aisément.
    La forêt profonde vibrait d'une douce mélodie qui le grisait. Soudain, surgit derrière lui un ours noir gigantesque narcoleptique, il sentit le souffle chaud dans son cou se figeant aussitôt, raide. Conscient du Trafalgar qui sourdait par derrière, il bondit comme un tigre en chasse. Aussitôt l'ours grogna et ce fut assourdissant.
    Notre champion agile s'élança et se projeta vers la bête, armé comme un ninja. Il effectua une pirouette acrobatique mais rata la tête ne voyant plus l'innommable monstre blafard tremblant comme une feuille. Rassemblant ses dernières forces afin de revenir combattre, Croizlefer reprit son souffle et brandit l'espadon vers son terrifiant adversaire qu'il se préparait à terrasser quand soudain une fée apparut et lui dit:" Supercalifragilisticexpialidocious! Aussitôt, l'ours se métamorphosa dans un papillon. Il s'envola précipitamment.
    Croizlefer, muet et ébloui par les lumières surnaturelles s'agenouilla.
    "Ecoute!" dit le papillon,mon nom est Bond, James Bondirsurtoi pouvoir regarder sous rien. Il enleva élégamment ses gantelets rouillés et ses bouchons de jambon verdâtre.
    "Que veux-tu ?"
    -Ton âme pure afin de te la sauvegarder requiert un baiser d' Amour et trois squelettes de lapin crétin pour exorciser ton
    orteil putréfié et ta jambe cagneuse.
    -SACREBLEU! Encore, pourquoi ?
    - Parce que
    - Fouille
    Mais à l'approche du settler, il trébuche sur Mireille qui revenait chanter "Ne me quitte pas". Alors qu'il entamait sa cornée embuée, Croizelefer pensa : mais pourquoi diable le sort réagit si sottement ? Alors qu'il s'endormait sur ses lauriers. Le settler lui qui plantait son persil dans un jardin fut surpris et s'enfuit rapidement.
    -Tabernacle !
    -Zut !
    Pendant ce temps, Isabeau se promenait cahin-caha de-ci, de-la heureuse d' être sotte, pour réaliser son vœu. Le souhait se révélant de gifler sept cents dalmatiens, huit milles dragons verts Pomme, avec une tapette multi-taches téléscopique.
    Le chevalier perplexe se demanda si c'était raisonnable de prendre femme comme épouse. Frère Jacques confessait deux belles boulettes. Premièrement, il croyait que faire mal était bien fait pour lui. Ensuite, Croizlefer pensait hardiment "parsembleu" "Par_Sang_de_Dieu que vais-je faire de ma malédiction olfactive.
    - Rien ne pourra m'absoudre si mon amoureuse dulcinée découvre la panacée salvatrice que j'ai répandue généreusement au coin du brasero lumineux. Rien ne pourra, non, me redonner Nez-de-Fer, le bandit de grand-chemin repentant et mystérieux, la casquette duquel j'ai entraperçu, subodoré, le contour dans la lunette des Mages. Ces Sorciers qui brûlent des enfants sont toujours vivants et ils prennent des breuvages. Croizlefer se demandait où il pourrait les retrouver au
    Dernière modification par BB_Maxhylere ; 30/05/2017 à 19h14.

  6. #526
    Community Manager Avatar de BB_Maxhylere
    Date d'inscription
    mai 2016
    Messages
    4 784
    Monde
    Terres d'Ambre
    Croizlefer se demandait comment il danserait si le troubadour jouait pour Isabeau et ce beau jeune moine roux. Cependant, il attendrait le moment propice pour virevolter sur la pointe du menton barbu du dragon vert. Afin d'attirer les regards de son palefrenier, qui pansait les plaies de son destrier blessé lors du tournoi de marelle, il était parti chercher une épée translucide avec laquelle, il pourra trucider l'insecte chanteur aisément.
    La forêt profonde vibrait d'une douce mélodie qui le grisait. Soudain, surgit derrière lui un ours noir gigantesque narcoleptique, il sentit le souffle chaud dans son cou se figeant aussitôt, raide. Conscient du Trafalgar qui sourdait par derrière, il bondit comme un tigre en chasse. Aussitôt l'ours grogna et ce fut assourdissant.
    Notre champion agile s'élança et se projeta vers la bête, armé comme un ninja. Il effectua une pirouette acrobatique mais rata la tête ne voyant plus l'innommable monstre blafard tremblant comme une feuille. Rassemblant ses dernières forces afin de revenir combattre, Croizlefer reprit son souffle et brandit l'espadon vers son terrifiant adversaire qu'il se préparait à terrasser quand soudain une fée apparut et lui dit:" Supercalifragilisticexpialidocious! Aussitôt, l'ours se métamorphosa dans un papillon. Il s'envola précipitamment.
    Croizlefer, muet et ébloui par les lumières surnaturelles s'agenouilla.
    "Ecoute!" dit le papillon,mon nom est Bond, James Bondirsurtoi pouvoir regarder sous rien. Il enleva élégamment ses gantelets rouillés et ses bouchons de jambon verdâtre.
    "Que veux-tu ?"
    -Ton âme pure afin de te la sauvegarder requiert un baiser d' Amour et trois squelettes de lapin crétin pour exorciser ton
    orteil putréfié et ta jambe cagneuse.
    -SACREBLEU! Encore, pourquoi ?
    - Parce que
    - Fouille
    Mais à l'approche du settler, il trébuche sur Mireille qui revenait chanter "Ne me quitte pas". Alors qu'il entamait sa cornée embuée, Croizelefer pensa : mais pourquoi diable le sort réagit si sottement ? Alors qu'il s'endormait sur ses lauriers. Le settler lui qui plantait son persil dans un jardin fut surpris et s'enfuit rapidement.
    -Tabernacle !
    -Zut !
    Pendant ce temps, Isabeau se promenait cahin-caha de-ci, de-la heureuse d' être sotte, pour réaliser son vœu. Le souhait se révélant de gifler sept cents dalmatiens, huit milles dragons verts Pomme, avec une tapette multi-taches téléscopique.
    Le chevalier perplexe se demanda si c'était raisonnable de prendre femme comme épouse. Frère Jacques confessait deux belles boulettes. Premièrement, il croyait que faire mal était bien fait pour lui. Ensuite, Croizlefer pensait hardiment "parsembleu" "Par_Sang_de_Dieu que vais-je faire de ma malédiction olfactive.
    - Rien ne pourra m'absoudre si mon amoureuse dulcinée découvre la panacée salvatrice que j'ai répandue généreusement au coin du brasero lumineux. Rien ne pourra, non, me redonner Nez-de-Fer, le bandit de grand-chemin repentant et mystérieux, la casquette duquel j'ai entraperçu, subodoré, le contour dans la lunette des Mages. Ces Sorciers qui brûlent des enfants sont toujours vivants et ils prennent des breuvages. Croizlefer se demandait où il pourrait les retrouver au plus

  7. #527
    Tavernier Enrobé
    Date d'inscription
    novembre 2011
    Localisation
    En Orbite
    Messages
    230
    Monde
    Terres d'Ambre
    Croizlefer se demandait comment il danserait si le troubadour jouait pour Isabeau et ce beau jeune moine roux. Cependant, il attendrait le moment propice pour virevolter sur la pointe du menton barbu du dragon vert. Afin d'attirer les regards de son palefrenier, qui pansait les plaies de son destrier blessé lors du tournoi de marelle, il était parti chercher une épée translucide avec laquelle, il pourra trucider l'insecte chanteur aisément.
    La forêt profonde vibrait d'une douce mélodie qui le grisait. Soudain, surgit derrière lui un ours noir gigantesque narcoleptique, il sentit le souffle chaud dans son cou se figeant aussitôt, raide. Conscient du Trafalgar qui sourdait par derrière, il bondit comme un tigre en chasse. Aussitôt l'ours grogna et ce fut assourdissant.
    Notre champion agile s'élança et se projeta vers la bête, armé comme un ninja. Il effectua une pirouette acrobatique mais rata la tête ne voyant plus l'innommable monstre blafard tremblant comme une feuille. Rassemblant ses dernières forces afin de revenir combattre, Croizlefer reprit son souffle et brandit l'espadon vers son terrifiant adversaire qu'il se préparait à terrasser quand soudain une fée apparut et lui dit:" Supercalifragilisticexpialidocious! Aussitôt, l'ours se métamorphosa dans un papillon. Il s'envola précipitamment.
    Croizlefer, muet et ébloui par les lumières surnaturelles s'agenouilla.
    "Ecoute!" dit le papillon,mon nom est Bond, James Bondirsurtoi pouvoir regarder sous rien. Il enleva élégamment ses gantelets rouillés et ses bouchons de jambon verdâtre.
    "Que veux-tu ?"
    -Ton âme pure afin de te la sauvegarder requiert un baiser d' Amour et trois squelettes de lapin crétin pour exorciser ton
    orteil putréfié et ta jambe cagneuse.
    -SACREBLEU! Encore, pourquoi ?
    - Parce que
    - Fouille
    Mais à l'approche du settler, il trébuche sur Mireille qui revenait chanter "Ne me quitte pas". Alors qu'il entamait sa cornée embuée, Croizelefer pensa : mais pourquoi diable le sort réagit si sottement ? Alors qu'il s'endormait sur ses lauriers. Le settler lui qui plantait son persil dans un jardin fut surpris et s'enfuit rapidement.
    -Tabernacle !
    -Zut !
    Pendant ce temps, Isabeau se promenait cahin-caha de-ci, de-la heureuse d' être sotte, pour réaliser son vœu. Le souhait se révélant de gifler sept cents dalmatiens, huit milles dragons verts Pomme, avec une tapette multi-taches téléscopique.
    Le chevalier perplexe se demanda si c'était raisonnable de prendre femme comme épouse. Frère Jacques confessait deux belles boulettes. Premièrement, il croyait que faire mal était bien fait pour lui. Ensuite, Croizlefer pensait hardiment "parsembleu" "Par_Sang_de_Dieu que vais-je faire de ma malédiction olfactive.
    - Rien ne pourra m'absoudre si mon amoureuse dulcinée découvre la panacée salvatrice que j'ai répandue généreusement au coin du brasero lumineux. Rien ne pourra, non, me redonner Nez-de-Fer, le bandit de grand-chemin repentant et mystérieux, la casquette duquel j'ai entraperçu, subodoré, le contour dans la lunette des Mages. Ces Sorciers qui brûlent des enfants sont toujours vivants et ils prennent des breuvages. Croizlefer se demandait où il pourrait les retrouver au plus vite

  8. #528
    Druide Barbu
    Date d'inscription
    décembre 2011
    Messages
    450
    Monde
    Terres d'Ambre
    Croizlefer se demandait comment il danserait si le troubadour jouait pour Isabeau et ce beau jeune moine roux. Cependant, il attendrait le moment propice pour virevolter sur la pointe du menton barbu du dragon vert. Afin d'attirer les regards de son palefrenier, qui pansait les plaies de son destrier blessé lors du tournoi de marelle, il était parti chercher une épée translucide avec laquelle, il pourra trucider l'insecte chanteur aisément.
    La forêt profonde vibrait d'une douce mélodie qui le grisait. Soudain, surgit derrière lui un ours noir gigantesque narcoleptique, il sentit le souffle chaud dans son cou se figeant aussitôt, raide. Conscient du Trafalgar qui sourdait par derrière, il bondit comme un tigre en chasse. Aussitôt l'ours grogna et ce fut assourdissant.
    Notre champion agile s'élança et se projeta vers la bête, armé comme un ninja. Il effectua une pirouette acrobatique mais rata la tête ne voyant plus l'innommable monstre blafard tremblant comme une feuille. Rassemblant ses dernières forces afin de revenir combattre, Croizlefer reprit son souffle et brandit l'espadon vers son terrifiant adversaire qu'il se préparait à terrasser quand soudain une fée apparut et lui dit:" Supercalifragilisticexpialidocious! Aussitôt, l'ours se métamorphosa dans un papillon. Il s'envola précipitamment.
    Croizlefer, muet et ébloui par les lumières surnaturelles s'agenouilla.
    "Ecoute!" dit le papillon,mon nom est Bond, James Bondirsurtoi pouvoir regarder sous rien. Il enleva élégamment ses gantelets rouillés et ses bouchons de jambon verdâtre.
    "Que veux-tu ?"
    -Ton âme pure afin de te la sauvegarder requiert un baiser d' Amour et trois squelettes de lapin crétin pour exorciser ton
    orteil putréfié et ta jambe cagneuse.
    -SACREBLEU! Encore, pourquoi ?
    - Parce que
    - Fouille
    Mais à l'approche du settler, il trébuche sur Mireille qui revenait chanter "Ne me quitte pas". Alors qu'il entamait sa cornée embuée, Croizelefer pensa : mais pourquoi diable le sort réagit si sottement ? Alors qu'il s'endormait sur ses lauriers. Le settler lui qui plantait son persil dans un jardin fut surpris et s'enfuit rapidement.
    -Tabernacle !
    -Zut !
    Pendant ce temps, Isabeau se promenait cahin-caha de-ci, de-la heureuse d' être sotte, pour réaliser son vœu. Le souhait se révélant de gifler sept cents dalmatiens, huit milles dragons verts Pomme, avec une tapette multi-taches téléscopique.
    Le chevalier perplexe se demanda si c'était raisonnable de prendre femme comme épouse. Frère Jacques confessait deux belles boulettes. Premièrement, il croyait que faire mal était bien fait pour lui. Ensuite, Croizlefer pensait hardiment "parsembleu" "Par_Sang_de_Dieu que vais-je faire de ma malédiction olfactive.
    - Rien ne pourra m'absoudre si mon amoureuse dulcinée découvre la panacée salvatrice que j'ai répandue généreusement au coin du brasero lumineux. Rien ne pourra, non, me redonner Nez-de-Fer, le bandit de grand-chemin repentant et mystérieux, la casquette duquel j'ai entraperçu, subodoré, le contour dans la lunette des Mages. Ces Sorciers qui brûlent des enfants sont toujours vivants et ils prennent des breuvages. Croizlefer se demandait où il pourrait les retrouver au plus vite. Hélas,

  9. #529
    Tavernier Enrobé
    Date d'inscription
    novembre 2011
    Localisation
    En Orbite
    Messages
    230
    Monde
    Terres d'Ambre
    Croizlefer se demandait comment il danserait si le troubadour jouait pour Isabeau et ce beau jeune moine roux. Cependant, il attendrait le moment propice pour virevolter sur la pointe du menton barbu du dragon vert. Afin d'attirer les regards de son palefrenier, qui pansait les plaies de son destrier blessé lors du tournoi de marelle, il était parti chercher une épée translucide avec laquelle, il pourra trucider l'insecte chanteur aisément.
    La forêt profonde vibrait d'une douce mélodie qui le grisait. Soudain, surgit derrière lui un ours noir gigantesque narcoleptique, il sentit le souffle chaud dans son cou se figeant aussitôt, raide. Conscient du Trafalgar qui sourdait par derrière, il bondit comme un tigre en chasse. Aussitôt l'ours grogna et ce fut assourdissant.
    Notre champion agile s'élança et se projeta vers la bête, armé comme un ninja. Il effectua une pirouette acrobatique mais rata la tête ne voyant plus l'innommable monstre blafard tremblant comme une feuille. Rassemblant ses dernières forces afin de revenir combattre, Croizlefer reprit son souffle et brandit l'espadon vers son terrifiant adversaire qu'il se préparait à terrasser quand soudain une fée apparut et lui dit:" Supercalifragilisticexpialidocious! Aussitôt, l'ours se métamorphosa dans un papillon. Il s'envola précipitamment.
    Croizlefer, muet et ébloui par les lumières surnaturelles s'agenouilla.
    "Ecoute!" dit le papillon,mon nom est Bond, James Bondirsurtoi pouvoir regarder sous rien. Il enleva élégamment ses gantelets rouillés et ses bouchons de jambon verdâtre.
    "Que veux-tu ?"
    -Ton âme pure afin de te la sauvegarder requiert un baiser d' Amour et trois squelettes de lapin crétin pour exorciser ton
    orteil putréfié et ta jambe cagneuse.
    -SACREBLEU! Encore, pourquoi ?
    - Parce que
    - Fouille
    Mais à l'approche du settler, il trébuche sur Mireille qui revenait chanter "Ne me quitte pas". Alors qu'il entamait sa cornée embuée, Croizelefer pensa : mais pourquoi diable le sort réagit si sottement ? Alors qu'il s'endormait sur ses lauriers. Le settler lui qui plantait son persil dans un jardin fut surpris et s'enfuit rapidement.
    -Tabernacle !
    -Zut !
    Pendant ce temps, Isabeau se promenait cahin-caha de-ci, de-la heureuse d' être sotte, pour réaliser son vœu. Le souhait se révélant de gifler sept cents dalmatiens, huit milles dragons verts Pomme, avec une tapette multi-taches téléscopique.
    Le chevalier perplexe se demanda si c'était raisonnable de prendre femme comme épouse. Frère Jacques confessait deux belles boulettes. Premièrement, il croyait que faire mal était bien fait pour lui. Ensuite, Croizlefer pensait hardiment "parsembleu" "Par_Sang_de_Dieu que vais-je faire de ma malédiction olfactive.
    - Rien ne pourra m'absoudre si mon amoureuse dulcinée découvre la panacée salvatrice que j'ai répandue généreusement au coin du brasero lumineux. Rien ne pourra, non, me redonner Nez-de-Fer, le bandit de grand-chemin repentant et mystérieux, la casquette duquel j'ai entraperçu, subodoré, le contour dans la lunette des Mages. Ces Sorciers qui brûlent des enfants sont toujours vivants et ils prennent des breuvages. Croizlefer se demandait où il pourrait les retrouver au plus vite. Hélas, cela

  10. #530
    Pêcheur de poulpes
    Date d'inscription
    août 2015
    Messages
    21
    Monde
    Terres d'Ambre
    Croizlefer se demandait comment il danserait si le troubadour jouait pour Isabeau et ce beau jeune moine roux. Cependant, il attendrait le moment propice pour virevolter sur la pointe du menton barbu du dragon vert. Afin d'attirer les regards de son palefrenier, qui pansait les plaies de son destrier blessé lors du tournoi de marelle, il était parti chercher une épée translucide avec laquelle, il pourra trucider l'insecte chanteur aisément.
    La forêt profonde vibrait d'une douce mélodie qui le grisait. Soudain, surgit derrière lui un ours noir gigantesque narcoleptique, il sentit le souffle chaud dans son cou se figeant aussitôt, raide. Conscient du Trafalgar qui sourdait par derrière, il bondit comme un tigre en chasse. Aussitôt l'ours grogna et ce fut assourdissant.
    Notre champion agile s'élança et se projeta vers la bête, armé comme un ninja. Il effectua une pirouette acrobatique mais rata la tête ne voyant plus l'innommable monstre blafard tremblant comme une feuille. Rassemblant ses dernières forces afin de revenir combattre, Croizlefer reprit son souffle et brandit l'espadon vers son terrifiant adversaire qu'il se préparait à terrasser quand soudain une fée apparut et lui dit:" Supercalifragilisticexpialidocious! Aussitôt, l'ours se métamorphosa dans un papillon. Il s'envola précipitamment.
    Croizlefer, muet et ébloui par les lumières surnaturelles s'agenouilla.
    "Ecoute!" dit le papillon,mon nom est Bond, James Bondirsurtoi pouvoir regarder sous rien. Il enleva élégamment ses gantelets rouillés et ses bouchons de jambon verdâtre.
    "Que veux-tu ?"
    -Ton âme pure afin de te la sauvegarder requiert un baiser d' Amour et trois squelettes de lapin crétin pour exorciser ton
    orteil putréfié et ta jambe cagneuse.
    -SACREBLEU! Encore, pourquoi ?
    - Parce que
    - Fouille
    Mais à l'approche du settler, il trébuche sur Mireille qui revenait chanter "Ne me quitte pas". Alors qu'il entamait sa cornée embuée, Croizelefer pensa : mais pourquoi diable le sort réagit si sottement ? Alors qu'il s'endormait sur ses lauriers. Le settler lui qui plantait son persil dans un jardin fut surpris et s'enfuit rapidement.
    -Tabernacle !
    -Zut !
    Pendant ce temps, Isabeau se promenait cahin-caha de-ci, de-la heureuse d' être sotte, pour réaliser son vœu. Le souhait se révélant de gifler sept cents dalmatiens, huit milles dragons verts Pomme, avec une tapette multi-taches téléscopique.
    Le chevalier perplexe se demanda si c'était raisonnable de prendre femme comme épouse. Frère Jacques confessait deux belles boulettes. Premièrement, il croyait que faire mal était bien fait pour lui. Ensuite, Croizlefer pensait hardiment "parsembleu" "Par_Sang_de_Dieu que vais-je faire de ma malédiction olfactive.
    - Rien ne pourra m'absoudre si mon amoureuse dulcinée découvre la panacée salvatrice que j'ai répandue généreusement au coin du brasero lumineux. Rien ne pourra, non, me redonner Nez-de-Fer, le bandit de grand-chemin repentant et mystérieux, la casquette duquel j'ai entraperçu, subodoré, le contour dans la lunette des Mages. Ces Sorciers qui brûlent des enfants sont toujours vivants et ils prennent des breuvages. Croizlefer se demandait où il pourrait les FAIRE retrouver au plus vite. Hélas, cela requerrait

Répondre à la discussion
Page 53 sur 107 PremièrePremière ... 3 43 51 52 53 54 55 63 103 ... DernièreDernière

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages

Ubisoft utilise différents types de cookies pour vous offrir la meilleure expérience possible. En les acceptant, vous consentez l'utilisation de nos cookies sur l'ensemble du réseau ubi.com. En savoir plus.