Répondre à la discussion
Page 23 sur 23 PremièrePremière ... 13 21 22 23
Affichage des résultats 221 à 229 sur 229

Discussion: La quête du chevalier, Chapitre II

  1. #221
    Dompteur de poneys Avatar de Bobine81
    Date d'inscription
    février 2018
    Messages
    55
    Monde
    Les Plaines d'Helios
    Croizlefer émergea trempé, frigorifié du bois sombre. Il se précipita dans sa grande caverne, pour manger du mammouth grillé, accompagné de verdoum. Soudain apparut une vive flamme froide qui brillait, scintillait, flamboyante. Puis, au matin, ivre, Croizlefer repris chemin titubant. Quelle surprise exceptionnelle !! c'est déjà la première fois qu'il voyait sa tête dans un miroir. Vraiment c'était effrayant, repoussant d'avoir en face de soi un tel spectacle. Il prit ses pieds à son ceinturon et avec enthousiasme se retrouva au pied du cheval mou qu'il attela. Croizlefer monta péniblement sur sa monture qui partit à toute berzingue. Accroché à son cou, Croizlefer se regarda derrière son ombrelle fluorescente. Fatigué de tout cela, il saisit son olifant, et fit mouche tsé-tsé! Cette fois il prit son courage à deux mains et souffla avec fougue dans l'olifant ubuesque.

    Soudain, surgit une petite araignée velue, vilaine, honnête et assoiffée de câlins. Elle bondit dans la manche de gauche, remonta ensuite pour glisser vers son coude et embrassa goulûment sa joue rugueuse et balafrée. Croizlefer, toujours prêt à guerroyer, surpris, mais heureux de brandir son épée. L'épée éblouissante, clignotante, scintillante et surtout enchantée, virevoltait au-dessus du champ de chamallow fleuris, époustouflant alors l'ours, depuis longtemps. Pourtant Shub-Niggurath s'interposa impérieusement. Il allongea son épée et pouffa goulument, quand soudain, des abeilles armurées, virevoltèrent autour du chevalier. Elles

  2. #222
    Doyen Sénile
    Date d'inscription
    octobre 2015
    Localisation
    désert
    Messages
    528
    Monde
    Les Plaines d'Helios
    Croizlefer émergea trempé, frigorifié du bois sombre. Il se précipita dans sa grande caverne, pour manger du mammouth grillé, accompagné de verdoum. Soudain apparut une vive flamme froide qui brillait, scintillait, flamboyante. Puis, au matin, ivre, Croizlefer repris chemin titubant. Quelle surprise exceptionnelle !! c'est déjà la première fois qu'il voyait sa tête dans un miroir. Vraiment c'était effrayant, repoussant d'avoir en face de soi un tel spectacle. Il prit ses pieds à son ceinturon et avec enthousiasme se retrouva au pied du cheval mou qu'il attela. Croizlefer monta péniblement sur sa monture qui partit à toute berzingue. Accroché à son cou, Croizlefer se regarda derrière son ombrelle fluorescente. Fatigué de tout cela, il saisit son olifant, et fit mouche tsé-tsé! Cette fois il prit son courage à deux mains et souffla avec fougue dans l'olifant ubuesque.

    Soudain, surgit une petite araignée velue, vilaine, honnête et assoiffée de câlins. Elle bondit dans la manche de gauche, remonta ensuite pour glisser vers son coude et embrassa goulûment sa joue rugueuse et balafrée. Croizlefer, toujours prêt à guerroyer, surpris, mais heureux de brandir son épée. L'épée éblouissante, clignotante, scintillante et surtout enchantée, virevoltait au-dessus du champ de chamallow fleuris, époustouflant alors l'ours, depuis longtemps. Pourtant Shub-Niggurath s'interposa impérieusement. Il allongea son épée et pouffa goulument, quand soudain, des abeilles armurées, virevoltèrent autour du chevalier. Elles tournaient
    Dernière modification par horus798 ; 16/12/2022 à 17h30. Motif: correction grammaticale.
    "Je n'ai pas échoué. J'ai simplement trouvé 10.000 solutions qui ne fonctionnent pas." Thomas Edison
    "Les erreurs ne sont pas dans l'art, mais chez l'artisan." Isaac Newton

  3. #223
    Doyen Sénile
    Date d'inscription
    octobre 2015
    Localisation
    désert
    Messages
    528
    Monde
    Les Plaines d'Helios
    Croizlefer émergea trempé, frigorifié du bois sombre. Il se précipita dans sa grande caverne, pour manger du mammouth grillé, accompagné de verdoum. Soudain apparut une vive flamme froide qui brillait, scintillait, flamboyante. Puis, au matin, ivre, Croizlefer repris chemin titubant. Quelle surprise exceptionnelle !! c'est déjà la première fois qu'il voyait sa tête dans un miroir. Vraiment c'était effrayant, repoussant d'avoir en face de soi un tel spectacle. Il prit ses pieds à son ceinturon et avec enthousiasme se retrouva au pied du cheval mou qu'il attela. Croizlefer monta péniblement sur sa monture qui partit à toute berzingue. Accroché à son cou, Croizlefer se regarda derrière son ombrelle fluorescente. Fatigué de tout cela, il saisit son olifant, et fit mouche tsé-tsé! Cette fois il prit son courage à deux mains et souffla avec fougue dans l'olifant ubuesque.

    Soudain, surgit une petite araignée velue, vilaine, honnête et assoiffée de câlins. Elle bondit dans la manche de gauche, remonta ensuite pour glisser vers son coude et embrassa goulûment sa joue rugueuse et balafrée. Croizlefer, toujours prêt à guerroyer, surpris, mais heureux de brandir son épée. L'épée éblouissante, clignotante, scintillante et surtout enchantée, virevoltait au-dessus du champ de chamallow fleuris, époustouflant alors l'ours, depuis longtemps. Pourtant Shub-Niggurath s'interposa impérieusement. Il allongea son épée et pouffa goulument, quand soudain, des abeilles armurées, virevoltèrent autour du chevalier. Elles tournaient si
    "Je n'ai pas échoué. J'ai simplement trouvé 10.000 solutions qui ne fonctionnent pas." Thomas Edison
    "Les erreurs ne sont pas dans l'art, mais chez l'artisan." Isaac Newton

  4. #224
    Doyen Sénile Avatar de black-ice
    Date d'inscription
    novembre 2011
    Messages
    641
    Monde
    Terres d'Ambre
    Croizlefer émergea trempé, frigorifié du bois sombre. Il se précipita dans sa grande caverne, pour manger du mammouth grillé, accompagné de verdoum. Soudain apparut une vive flamme froide qui brillait, scintillait, flamboyante. Puis, au matin, ivre, Croizlefer repris chemin titubant. Quelle surprise exceptionnelle !! c'est déjà la première fois qu'il voyait sa tête dans un miroir. Vraiment c'était effrayant, repoussant d'avoir en face de soi un tel spectacle. Il prit ses pieds à son ceinturon et avec enthousiasme se retrouva au pied du cheval mou qu'il attela. Croizlefer monta péniblement sur sa monture qui partit à toute berzingue. Accroché à son cou, Croizlefer se regarda derrière son ombrelle fluorescente. Fatigué de tout cela, il saisit son olifant, et fit mouche tsé-tsé! Cette fois il prit son courage à deux mains et souffla avec fougue dans l'olifant ubuesque.

    Soudain, surgit une petite araignée velue, vilaine, honnête et assoiffée de câlins. Elle bondit dans la manche de gauche, remonta ensuite pour glisser vers son coude et embrassa goulûment sa joue rugueuse et balafrée. Croizlefer, toujours prêt à guerroyer, surpris, mais heureux de brandir son épée. L'épée éblouissante, clignotante, scintillante et surtout enchantée, virevoltait au-dessus du champ de chamallow fleuris, époustouflant alors l'ours, depuis longtemps. Pourtant Shub-Niggurath s'interposa impérieusement. Il allongea son épée et pouffa goulument, quand soudain, des abeilles armurées, virevoltèrent autour du chevalier. Elles tournaient si allègrement
    "Je suis né vieux mais je vais creuver jeune ! Tu vois le bazar?"
    R.I.P. Monsieur Arno.
    "Horum omnium fortissimi sunt Belgae"
    Jules César.
    “Dans la vie, y’a pas de grands, y’a pas de petits. La bonne longueur pour les jambes, c'est quand les pieds touchent par terre.”
    R.I.P. Monsieur "Coluche".

  5. #225
    Doyen Sénile
    Date d'inscription
    octobre 2015
    Localisation
    désert
    Messages
    528
    Monde
    Les Plaines d'Helios
    Croizlefer émergea trempé, frigorifié du bois sombre. Il se précipita dans sa grande caverne, pour manger du mammouth grillé, accompagné de verdoum. Soudain apparut une vive flamme froide qui brillait, scintillait, flamboyante. Puis, au matin, ivre, Croizlefer repris chemin titubant. Quelle surprise exceptionnelle !! c'est déjà la première fois qu'il voyait sa tête dans un miroir. Vraiment c'était effrayant, repoussant d'avoir en face de soi un tel spectacle. Il prit ses pieds à son ceinturon et avec enthousiasme se retrouva au pied du cheval mou qu'il attela. Croizlefer monta péniblement sur sa monture qui partit à toute berzingue. Accroché à son cou, Croizlefer se regarda derrière son ombrelle fluorescente. Fatigué de tout cela, il saisit son olifant, et fit mouche tsé-tsé! Cette fois il prit son courage à deux mains et souffla avec fougue dans l'olifant ubuesque.

    Soudain, surgit une petite araignée velue, vilaine, honnête et assoiffée de câlins. Elle bondit dans la manche de gauche, remonta ensuite pour glisser vers son coude et embrassa goulûment sa joue rugueuse et balafrée. Croizlefer, toujours prêt à guerroyer, surpris, mais heureux de brandir son épée. L'épée éblouissante, clignotante, scintillante et surtout enchantée, virevoltait au-dessus du champ de chamallow fleuris, époustouflant alors l'ours, depuis longtemps. Pourtant Shub-Niggurath s'interposa impérieusement. Il allongea son épée et pouffa goulument, quand soudain, des abeilles armurées, virevoltèrent autour du chevalier. Elles tournaient si allègrement qu'il
    "Je n'ai pas échoué. J'ai simplement trouvé 10.000 solutions qui ne fonctionnent pas." Thomas Edison
    "Les erreurs ne sont pas dans l'art, mais chez l'artisan." Isaac Newton

  6. #226
    Community Manager Avatar de BB_Maxhylere
    Date d'inscription
    mai 2016
    Messages
    6 455
    Monde
    Terres d'Ambre
    Croizlefer émergea trempé, frigorifié du bois sombre. Il se précipita dans sa grande caverne, pour manger du mammouth grillé, accompagné de verdoum. Soudain apparut une vive flamme froide qui brillait, scintillait, flamboyante. Puis, au matin, ivre, Croizlefer repris chemin titubant. Quelle surprise exceptionnelle !! c'est déjà la première fois qu'il voyait sa tête dans un miroir. Vraiment c'était effrayant, repoussant d'avoir en face de soi un tel spectacle. Il prit ses pieds à son ceinturon et avec enthousiasme se retrouva au pied du cheval mou qu'il attela. Croizlefer monta péniblement sur sa monture qui partit à toute berzingue. Accroché à son cou, Croizlefer se regarda derrière son ombrelle fluorescente. Fatigué de tout cela, il saisit son olifant, et fit mouche tsé-tsé! Cette fois il prit son courage à deux mains et souffla avec fougue dans l'olifant ubuesque.

    Soudain, surgit une petite araignée velue, vilaine, honnête et assoiffée de câlins. Elle bondit dans la manche de gauche, remonta ensuite pour glisser vers son coude et embrassa goulûment sa joue rugueuse et balafrée. Croizlefer, toujours prêt à guerroyer, surpris, mais heureux de brandir son épée. L'épée éblouissante, clignotante, scintillante et surtout enchantée, virevoltait au-dessus du champ de chamallow fleuris, époustouflant alors l'ours, depuis longtemps. Pourtant Shub-Niggurath s'interposa impérieusement. Il allongea son épée et pouffa goulument, quand soudain, des abeilles armurées, virevoltèrent autour du chevalier. Elles tournaient si allègrement qu'il ne

    C'est alors que BB_Maxhylere pris la Menzorie valsa vers Croizlefer Quéméner pour twerker puis s'arrêta. (...) BB_Maxhylere s'enivrait pendant qu'il parlait, tremblotant, bégayant, titubant, radotant jusqu'à en arriver à saluer les valkyries.

  7. #227
    Dompteur de poneys Avatar de Bobine81
    Date d'inscription
    février 2018
    Messages
    55
    Monde
    Les Plaines d'Helios
    Croizlefer émergea trempé, frigorifié du bois sombre. Il se précipita dans sa grande caverne, pour manger du mammouth grillé, accompagné de verdoum. Soudain apparut une vive flamme froide qui brillait, scintillait, flamboyante. Puis, au matin, ivre, Croizlefer repris chemin titubant. Quelle surprise exceptionnelle !! c'est déjà la première fois qu'il voyait sa tête dans un miroir. Vraiment c'était effrayant, repoussant d'avoir en face de soi un tel spectacle. Il prit ses pieds à son ceinturon et avec enthousiasme se retrouva au pied du cheval mou qu'il attela. Croizlefer monta péniblement sur sa monture qui partit à toute berzingue. Accroché à son cou, Croizlefer se regarda derrière son ombrelle fluorescente. Fatigué de tout cela, il saisit son olifant, et fit mouche tsé-tsé! Cette fois il prit son courage à deux mains et souffla avec fougue dans l'olifant ubuesque.

    Soudain, surgit une petite araignée velue, vilaine, honnête et assoiffée de câlins. Elle bondit dans la manche de gauche, remonta ensuite pour glisser vers son coude et embrassa goulûment sa joue rugueuse et balafrée. Croizlefer, toujours prêt à guerroyer, surpris, mais heureux de brandir son épée. L'épée éblouissante, clignotante, scintillante et surtout enchantée, virevoltait au-dessus du champ de chamallow fleuris, époustouflant alors l'ours, depuis longtemps. Pourtant Shub-Niggurath s'interposa impérieusement. Il allongea son épée et pouffa goulument, quand soudain, des abeilles armurées, virevoltèrent autour du chevalier. Elles tournaient si allègrement qu'il ne savait

  8. #228
    Bâtisseur fou
    Date d'inscription
    mars 2012
    Localisation
    Chez moi et au boulot
    Messages
    148
    Monde
    Les Plaines d'Helios
    Croizlefer émergea trempé, frigorifié du bois sombre. Il se précipita dans sa grande caverne, pour manger du mammouth grillé, accompagné de verdoum. Soudain apparut une vive flamme froide qui brillait, scintillait, flamboyante. Puis, au matin, ivre, Croizlefer repris chemin titubant. Quelle surprise exceptionnelle !! c'est déjà la première fois qu'il voyait sa tête dans un miroir. Vraiment c'était effrayant, repoussant d'avoir en face de soi un tel spectacle. Il prit ses pieds à son ceinturon et avec enthousiasme se retrouva au pied du cheval mou qu'il attela. Croizlefer monta péniblement sur sa monture qui partit à toute berzingue. Accroché à son cou, Croizlefer se regarda derrière son ombrelle fluorescente. Fatigué de tout cela, il saisit son olifant, et fit mouche tsé-tsé! Cette fois il prit son courage à deux mains et souffla avec fougue dans l'olifant ubuesque.

    Soudain, surgit une petite araignée velue, vilaine, honnête et assoiffée de câlins. Elle bondit dans la manche de gauche, remonta ensuite pour glisser vers son coude et embrassa goulûment sa joue rugueuse et balafrée. Croizlefer, toujours prêt à guerroyer, surpris, mais heureux de brandir son épée. L'épée éblouissante, clignotante, scintillante et surtout enchantée, virevoltait au-dessus du champ de chamallow fleuris, époustouflant alors l'ours, depuis longtemps. Pourtant Shub-Niggurath s'interposa impérieusement. Il allongea son épée et pouffa goulument, quand soudain, des abeilles armurées, virevoltèrent autour du chevalier. Elles tournaient si allègrement qu'il ne savait plus

  9. #229
    Bûcheron agité
    Date d'inscription
    mars 2013
    Messages
    15
    Monde
    Terres d'Ambre
    Croizlefer émergea trempé, frigorifié du bois sombre. Il se précipita dans sa grande caverne, pour manger du mammouth grillé, accompagné de verdoum. Soudain apparut une vive flamme froide qui brillait, scintillait, flamboyante. Puis, au matin, ivre, Croizlefer repris chemin titubant. Quelle surprise exceptionnelle !! c'est déjà la première fois qu'il voyait sa tête dans un miroir. Vraiment c'était effrayant, repoussant d'avoir en face de soi un tel spectacle. Il prit ses pieds à son ceinturon et avec enthousiasme se retrouva au pied du cheval mou qu'il attela. Croizlefer monta péniblement sur sa monture qui partit à toute berzingue. Accroché à son cou, Croizlefer se regarda derrière son ombrelle fluorescente. Fatigué de tout cela, il saisit son olifant, et fit mouche tsé-tsé! Cette fois il prit son courage à deux mains et souffla avec fougue dans l'olifant ubuesque.

    Soudain, surgit une petite araignée velue, vilaine, honnête et assoiffée de câlins. Elle bondit dans la manche de gauche, remonta ensuite pour glisser vers son coude et embrassa goulûment sa joue rugueuse et balafrée. Croizlefer, toujours prêt à guerroyer, surpris, mais heureux de brandir son épée. L'épée éblouissante, clignotante, scintillante et surtout enchantée, virevoltait au-dessus du champ de chamallow fleuris, époustouflant alors l'ours, depuis longtemps. Pourtant Shub-Niggurath s'interposa impérieusement. Il allongea son épée et pouffa goulument, quand soudain, des abeilles armurées, virevoltèrent autour du chevalier. Elles tournaient si allègrement qu'il ne savait plus mâchouiller

Répondre à la discussion
Page 23 sur 23 PremièrePremière ... 13 21 22 23

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages

Ubisoft utilise différents types de cookies pour vous offrir la meilleure expérience possible. En les acceptant, vous consentez l'utilisation de nos cookies sur l'ensemble du réseau ubi.com. En savoir plus.